Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cafés philo (colloques) - Page 9

  • Diotime n° 47 (janvier 2011)

    Diotime n° 47 (janvier 2011)

    Chers amies et amies,

         A mon avis, il est important de vous informer par Diotime, des activités fondées par les Nouvelles Pratiques Philosophiques, dans le cadre de la Philocité.

         Cette dernière est animée par Romain Jalabert et Gunter Gorhan. Ainsi votre critique s'enrichira par votre fréquentation des informations que contient cette revue en ligne.

         Je vous souhaite une bonne lecture. Amitiés.

    Georges Dru.

    Editorial (Michel TOZZI)

    En classe

    ·   Ce n'est qu'un début... Un long métrage étonnant sur la philo en maternelle !

    ·   Organiser le monde de la pensée pour aider les adolescents et les jeunes adultes à penser le monde (Dominique SENORE)

    ·   Comment travailler à partir de l'ouvrage "Le livre des grands contraires philosophiques" (Éditions Nathan) (Oscar BRENIFIER)

    Dans la Cité

    ·   Philosopher en ces lieux "qui donnent le plus à penser" (la maison de retraite) (Raphaël SERRAIL)

    ·   Atelier rando philo : individualisme et coopération (Sylvie FLOC'HLAY, Michel TOZZI)

    ·   Le projet spectacle Conte-forum philosofables (Cie Art'traction) (Vincent BOUCHY, Monique REPECAUD)

    Réflexion

    ·   Le débat et la discussion scientifiques : à la fois méthode d'enseignement et objectif d'apprentissage (Catherine LEDRAPIER)

    Recherche

    ·   L'apprentissage du philosopher à l'école primaire. Analyse d'une expérience d'un atelier de CM2 sous l'éclairage de la pensée de Montaigne Thèse de Marie Agostini  (Michel TOZZI)

    Dossier progressivité (suite)

    ·   Optimiser la progressivité de l'apprentissage du philosopher en classe terminale : les ajustements des gestes professionnels de l'enseignant (Jacques LE MONTAGNER)

    ·   Pour un cursus philosophique avec les élèves en formation professionnelle (Marie KERHOM)

    Dossier philosophie et maladies de l'âme

    ·   Les effets psychothérapeutiques de l'activité philosophique à partir du dialogue philosophique en communauté de recherche selon Matthew Lipman (Elisabeth LOISON APTER)

    ·   Le care, un outil philosophique typiquement post-moderne (Soumaya MESTIRI)

    ·   Entre philosophie et psychologie : les pratiques artistiques, une médecine de l'âme ?  (Marie AGOSTINI, Joëlle QUENTIN-DOUCET)

    Témoignage

    ·   Un professeur de philosophie en classe primaire (Jacline GUERRINI-GARCIA)

    ·   J'ai bien aimé vos enfants - troisième épisode. Bienvenue au club med' - l'année stagiaire (Michel SPARAGANO)

    Colloques

    ·   10ème rencontre sur les nouvelles pratiques philosophiques (UNESCO, Paris, 17 et 18 novembre 2010) (Michel TOZZI)

    ·   Journées d'études de l'ACIREPH : réinventer l'enseignement de la philosophie en séries technologiques. 23-24 octobre 2010 - compte rendu (Nicole GRATALOUP, Michel TOZZI)

    ·   Compte rendu du 2ème Philostival ("Les identités et la vie") (Lyon - 5 et 6 juin 2010) (Romain JALABERT)

    Informations et publications

    International

    ·   Allemagne : les approches didactiques de la philosophie (Jonas PFISTER)

    ·   Burkina Faso : la philosophie pour enfants, sa problématique dans la resolution de la crise citoyenne (Boubacar OUEDRAOGO)

    ·   Québec (Canada) : la philosophie pour enfants est-elle de la "vraie" philosophie ? (Marie-France DANIEL, Emmanuelle AURIAC)

    ·   Canada : la philosophe, l'apprenant et la technique. Contribution à l'histoire de l'éducation en Occident (Étienne HACHE)

    ·   Suisse : perspectives pour l'enseignement de la philosophie à l'école enfantine et primaire en Suisse romande (S. HEINZEN)

    ·   Uruguay : El problema del conocimiento: una propuesta didáctica (Marta BAYARRES DELIO)

     

    MICHEL TOZZI

    Professeur émérite en sciences de l'édu cation, Université Montpellier 3.

     

    DSC03354_t.jpg

    Site 10ème Rencontre Nouvelles Pratiques Philosophiques

    17-19 novembre Unesco :

    www.rencontrespratiquesphilo.unblog.fr

    Site michel Tozzi : www.philotozzi.com

    Revue Diotime : www.educ-revues.fr/diotime

    Café philo Narbonne : http://cafephilo.unblog.fr

    Université populaire Narbonne : http://upsnarbonne.unblog.fr/

    Centre de recherche (CERFEE) : http://recherche.univ-montp3.fr/cerfee/

    Comité Rédaction Cahiers pédagogiques : www.cahiers-pedagogiques.com/

    Pour télécharger le rapport de l’Unesco, dont j'ai été chargé de rédiger la première partie sur "la philosophie à l'école primaire dans le monde" :

    http://portal.unesco.org/shs/fr/ev.php-URL_ID=11575&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201.html

  • Petite chronique de fin d'année 2010

    Xmastre1.gif*Petite chronique de fin d'année 2010*

     

     

         Il fut un temps où "Les Pensées" de Blaise Pascal étaient un guide pour les égarés de la Raison et de la Religion. Les avoir sous les yeux le 11 décembre 2010, cela aurait mis du sel à nos divers débats. La "Faiblesse de croire" se serait rehaussée dans nos bouches et nos
    certitudes seraient devenues raisonnables.

         Le scepticisme a aussi du bon. Avec quelle école nous élever jusqu'à Pascal ou Nietzsche aujourd'hui? Si les philosophes sont si nombreux et si médiatiques de nos jours, c'est qu'il n'y a presque plus de philosophie autre part qu'au Vatican, comme l'a dit Angéla, ce samedi 11 décembre 2010.

         Merci à Carole pour nous avoir offert ce débat et nous avoir révélé que le philosophe se doit de rester subversif. Ce qui à mon sens ne veut pas dire, que le discours du philosophe ait vocation d'atteindre les foules. Ce serait le signe de sa faiblesse, nous dirait Platon. Les foules aiment les discoureurs et le spectacle dramatique et comique. Lire la conclusion de Socrate à la fin du Banquet.

         Le philosophe, au contraire, voulait montrer à chacun la route du bonheur découvert par les lois de la Raison, qui a pour lieu la Parole, le logos en grec ancien. Les premiers chrétiens naissaient dans les lieux de ce savoir et Saint Jean, l'évangéliste, dit: Au commencement était le Verbe. Ce qui veut dire: La tête est la Parole et il ajoute: le Verbe était Dieu. Et, qui est ce Dieu dont parle Saint Jean?

         C'est ce Dieu qui s'était adressé à son prophète, cet homme égyptien du nom de Moïse, né hébreu et recueilli sur les berges du Nil par la fille de Pharaon. C'est de cette façon que commençait la tradition judéo-chrétienne, dont le destin a été d'achever les anciennes civilisations. Nous en gardons les débris un peu partout dans le monde. Donc, après  avoir constaté cela, sommes-nous là pour détruire, déconstruire et achever la civilisation du 20° siècle, qui a laissé une histoire choquante, c'est le moins que l'on puisse encore dire?

         Aujourd'hui, ce qui est le souci prégnant est le climat d'un départ tourné vers une autre toute puissante hégémonie technique, informatique, astronomique et globale. Peut être trouvera-t-elle dans ses possibles les moyens d'abolir et d'interdire les guerres et les destructions de la nature sur la Terre. Je plaide pour cela et si le savoir des philosophes peut y contribuer, tant mieux. Or, nous savons déjà assez que quelques intérêts en jeu dans la post-modernité, ne sont pas fondés sur une réflexion décisive et capable de protéger, ni de comprendre la nécessité de protéger autrui.

         Le bonheur a le sens d'une réussite matérielle, éphémère et finie et apprendre à vivre ensemble sans préjugés ségrégatifs et culturels, libérés des intentions de prestiges ou commerciales, ce sont des espaces encore inexplorés. Dès lors, instituer les nouvelles pratiques philosophiques pour que se recrée la vie du sujet, semble avoir bien occupé les journées internationales de l'UNESCO à Paris les 17, 18 et 19 novembre 2010.

         Des philosophes de  toutes les nationalités, ont fait dans leur langue des réponses, qui ouvrent à l'intelligibilité d'une humanité, dont le principe fondamental serait une éducation comprise dans la volonté de la Raison par le dialogue. Former les enseignants philosophes et les enfants aux habitudes de la réflexion, selon celles des philosophes, commence maintenant à se répandre avec les Nouvelles Pratiques Philosophiques, que nous suivons ici et là. Romain Jalabert et Gunter Gorhan travaillent cela à Philolab, dans le cadre de Philocité.

    Voir philolab@wanadoo.fr.

         Je vous conseille vivement d'aller visiter le blog: Agora philo Lyon, sur Google,  mis à jour et animé  par Nelly T.

    *Merci pour votre fidélité à Agora Philo Lyon et Bon Noël. *

     

    Georges Dru

  • Le pouvoir, le politique et l'opposition, quelques notes sur le café-philo du 13/11/10

    AGORA PHILO LYON

     

    Quelques notes sur le café-philo

    du 13/11 2010.

     

    Proposition du débat : Le pouvoir, le politique et l'opposition.

    10 questions 

    1)     Est-ce que le pouvoir met un individu ou un peuple sous son emprise ?

    2)     Est-ce qu'on peut inverser des rapports de force sans créer de nouvelles oppressions ?

    3)     Est-ce que la démocratie est le meilleur ou le moins bon des systèmes ?

    4)     La souveraineté est comparable au jeu de la belle et la bête et est-ce la face bestiale qui peut faire progresser la politique ?

    5)     Echappe-t-on à la bestialité quand on est au pouvoir ?

    6)     Si, "régner c'est servir", est-il possible de trouver une autre façon pour gouverner ?

    7)      N'y a-t-il pas dans tout citoyen une bête et un souverain ?

    8)     Est-ce que la politique ne prend pas naissance à partir de nos peurs ?

    9)     La politique est-elle dans le temps et dans l'éternité une utopie ?

    10)   La politique sert-elle à nous extirper de notre raison ?

     

         Quelques réflexions que je livre sans conclure maintenant.

         Aujourd'hui, les souverains formés qui gouvernent n'attendent pas grand chose du savoir des philosophes. Ce qui n'empêche pas que des philosophes aient écrit des traités et des réflexions sur la politique et l'art de gouverner. Aristote, Marsile de Padoue, N.Machiavel, B.Pascal, Spinoza, J.J.Rousseau, G.W.F.Hegel, K. Marx, E. Husserl, Léo Strauss, Hannah Arendt, E.Levinas, J.F.Lyotard, J.Derrida, eux tous et beaucoup d'autres ont écrit, et d'autres écrivent des articles qui nourrissent l'opinion politique. 

         La politique des dirigeants au pouvoir implique des engagements et des responsabilités qui ne doivent pas être que des artifices de leur part. C'est ce que dénoncent ouvertement leurs opposants. Certaines figures ont illustré ces faits. Xénophon, contemporain de Platon a commis un traité : "Hiéron ou le traité sur la tyrannie".Aussi, la légende de Diogène le cynique, qui un jour répliqua au Tyran venu pour lui rendre visite : "Ote-toi de mon soleil". Il repoussait la politique du Tyran, car il vivait sous la gouvernance du seul cosmos, comme les autres êtres vivants de la nature.

    xenophon05.jpg

     Apprendre à vivre autrement que dans les lois de la Cité grecque, telle était la volonté du philosophe cynique. Pour lui, toute la lumière du soleil était bien au-dessus de la politique du Tyran de la cité. Cette position était un avant goût des deux glaives dans la chrétienté. Pouvoir spirituel et pouvoir temporel devaient s'unir pour conduire les nations, cela jusqu'à la Réforme qui y mit fin.

         Pour Sigmund Freud, la vie des animaux aurait servi de principe politique à la vie sociale des groupes humains. L'étude de la vie des abeilles est exemplaire. Une reine, des ouvrières, des gardiennes et jamais de batailles dans la ruche. La sagesse des animaux pourrait servir de modèle pour le futur. Mais la scène de la politique serait alors sans intérêt, ennuyeuse et inutile, comme la philosophie de René Descartes, d'après Blaise Pascal. Les Lumières de la modernité auraient délivré de l'obscurantisme le monde dirigé par les ordres religieux, l'Eglise et le Roi, avant la Révolution de 1789. Mais les sciences politiques aujourd'hui ont encore beaucoup de travail, pour convaincre les dirigeants, d'avoir une politique qui répondrait aux besoins recensés auprès des différents citoyens.

         Une nouvelle forme de guerre est déclarée officiellement, c'est celle des monnaies et des marchés boursiers qui ne concerne qu'une infime partie de la population planétaire. L'autre partie continue de subir des carences graves. La disparition de certains peuples serait aussi la conséquence d'une pression sans mesure, faite avec l'exportation de valeurs des  pays développés, aux populations pauvres et nomades. Donc, un gouvernement démocratique mondial, serait-ce la base pour une meilleure résolution des innombrables problèmes déséquilibres planétaires, dont la cause viendrait de l'inégalité des ressources et de la hiérarchie des puissants ?

         Cette synthèse a en vue l'idée d'un probable Philostival, qui aurait lieu à Lyon, en juin 2012 et qui aurait pour titre : "La philosophie politique et l'économie". 

    Georges D.

     

    "Association loi 1901 pour les Nouvelles Pratiques Philosophiques et la Philocité."

     

    Siège : 6, place Saint Jean   69005- Lyon

     

    Théâtre du Carré 30.

    12, rue Pizay

    Lyon 1er.

    Métro ligne A, station Hôtel de ville

    Renseignements
    Georges DRU - tel : 06 78 84 14 83

    g.dru@orange.fr