Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Biographies

  • Alain Badiou, Philosophe

    ALAIN BADIOU

     

    Biographie :

     

    b4dc461b0e.jpgAlain Badiou est le fils du résistant Raymond Badiou, professeur de mathématiques qui devint Maire SFIO de Toulouse de 1944 à 1958. Il suit des études à la Sorbonne et à l'École Normale Supérieure (ENS) de Paris d'où il sort agrégé de philosophie en 1962.

     

    Après ses études, Alain Badiou entame une carrière de Professeur de philosophie, d'abord à Reims, puis à l'université Paris VIII-Vincennes Saint-Denis. Pendant les années 1960, il s'engage parallèlement en politique et devient l'un des intellectuels les plus actifs du maoïsme français. Fidèle à ses convictions il restera jusqu'à aujourd'hui encore un ardent défenseur du Communisme et la politique occupera une grande part de sa vie et de sa réflexion critique.

     

    De 1989 à 1995, Alain Badiou dirige un programme au Collège International de Philosophie (dont il a participé à la fondation avec Jacques Derrida, François Châtelet, Jean-Pierre Faye, Dominique Lecourt et Jean-François Lyotard) avant d'être nommé Professeur (1999) puis Professeur émérite à l'ENS de la rue d'Ulm où il a fondé un centre de recherches: le Centre International d'Etude de la Philosophie Française Contemporaine (CIEPFC).

     

    Philosophe, dramaturge, essayiste, romancier, penseur politique dérangeant et polémiste, passionné de mathématiques fondamentales et de logique formelle, Alain Badiou est l'auteur d'une oeuvre riche et multiforme. Logiques des mondes (2006).

     

    À titre d'éditeur, Alain Badiou a co-dirigé de 1991 à 2007 la collection L'Ordre Philosophique aux Editions du Seuil et dirige depuis 2007 la collection Ouvertures aux éditions Fayard. Il est également l'auteur de nombreux articles sur la poésie, la psychanalyse, les mathématiques et la politique.

     

    Alain Badiou anime par ailleurs Les Conférences du Perroquet et est Membre perpétuel de l'Académie de philosophie du Brésil. Il est aujourd'hui considéré dans les universités du monde entier comme l'un des plus grands philosophes français vivants.

     

    PhIlosophie :

    Dans ses travaux de philosophie à proprement parler, dont les plus importants sont L’Être et l’Événement (1988), suivi en 2006 de Logiques des mondes. L’Être et l’Événement 2, Alain Badiou soutient la thèse que l'ontologie (théorie de l'être) est identique aux mathématiques et, plus spécifiquement, à la théorie des ensembles, et que la phénoménologie (étude des degrés de l'apparaître et de l'événement) est indistinguable de la logique, qu'il associe à la théorie des topos. Une des grandes thèses qui émergent de ces textes est que, du point de vue de l'être, rien n'appartient à soi (conséquence de l'axiome de fondation) et que l'événement n'est possible que s'il y a précisément une telle auto-appartenance. En conséquence, l'événement n'est pas. On doit également mentionner, pêle-mêle, son concept de « matérialisme démocratique » (il n'y a que des corps et des langages), opposé à celui de « dialectique matérialiste » (il n'y a que des corps et des langages, sinon qu'il y a des vérités), son appréhension de l'être, comme multiple et non comme un, sa théorie lacanienne du sujet, son exploitation du forcing de Paul Cohen dans une conception originale de la vérité, les quatre ancrages de sa théorie : l'amour, l'art, la politique et la science...

    Ces deux textes élaborent un système métaphysique de type à la fois traditionnel, par son caractère englobant et synthétique, et nouveau, par son intégration de théories mathématiques contemporaines, comme les constructibles de Gödel, le « forcing » de Cohen, la logique interne des topos, etc. Il participe ainsi, sans doute à son corps défendant, au renouveau de la métaphysique, auquel on assiste, par ailleurs, dans le monde de la philosophie analytique.

    Ouvrages exigeants, on abordera plus aisément les principaux concepts « badiousiens » en lisant d’abord le recueil Conditions, préfacé par François Wahl, ou les trois courts volumes Abrégé de métapolitique, Petit manuel d’inesthétique et Court traité d’ontologie transitoire, parus en 1998.

     

    Renommée :

    Fondateur du Centre international d’étude de la philosophie française contemporaine[16], Alain Badiou est aujourd'hui une figure de renom de la vie intellectuelle française ; ses livres Le Siècle et De quoi Sarkozy est-il le nom ? (2007) ont connu un important succès de librairie. Depuis la mort de Jacques Derrida en 2004, il est l’un des philosophes français les plus connus à l’étranger (notamment en Amérique latine, aux États-Unis et en Asie

     Ses oeuvres :

    • Peut-on penser la politique ?, Paris, éd. Seuil, 1985
    • L’Être et l’Événement, Paris, éd. Seuil, 1988
    • Manifeste pour la philosophie, Paris, éd. Seuil, 1989
    • Le Nombre et les Nombres, Paris, éd. Seuil, 1990
    • Conditions, Paris, éd. Seuil, 1992
    • L’Éthique, essai sur la conscience du mal, Paris, éd. Hatier, 1993 (réédition Nous, Caen, 2003)
    • Deleuze, Paris, éd. Hachette, 1997
    • Saint Paul. La fondation de l’universalisme, Paris, PUF, 1997
    • Abrégé de métapolitique, Paris, éd. Seuil, 1998
    • Court traité d’ontologie transitoire, Paris, éd. Seuil, 1998
    • Petit manuel d’inesthétique, Paris, éd. Seuil, 1998
    • Le Siècle, Paris, éd. Seuil, 2005
    • Logiques des mondes. L’Être et l’Événement, 2, Paris, éd. Seuil, 2006
    • Le Concept de modèle. Introduction à une épistémologie matérialiste des mathématiques, Paris, éd. Fayard, 2007 (réédition augmentée d’une longue préface du livre publié en 1969 et devenu introuvable).
    • Petit panthéon portatif, Paris, éd. La Fabrique, 2008. (Extrait en ligne)
    • Second manifeste pour la philosophie, Paris, éd. Fayard, 2009
    • L'Antiphilosophie de Wittgenstein, Paris, éd. Nous, 2009 - (ISBN 978-2-913549-05-0)
    • Éloge de l'Amour, Paris, Flammarion, 2009 - (ISBN 978-2-08-123301-0)
    • « L'Événement Crise » in Regards sur la crise. Réflexions pour comprendre la crise… et en sortir, ouvrage collectif dirigé par Antoine Mercier avec Miguel Benasayag, Rémi Brague, Dany-Robert Dufour, Alain Finkielkraut, Élisabeth de Fontenay…, Paris, éd. Hermann, 2010
    • Heidegger. Le nazisme, les femmes, la philosophie, avec Barbara Cassin, Paris, éd. Fayard, 2010
    • Il n’y a pas de rapport sexuel. Deux leçons sur « L’Étourdit », de Lacan, avec Barbara Cassin, Paris, éd. Fayard, 2010
    • La Philosophie et l'Événement, entretiens avec Fabien Tarby, éd. Germina, 2010
    • Cinq leçons sur le cas Wagner, Nous, 2010
    • Le Fini et l'Infini, Bayard, 2010
    • La Relation énigmatique entre politique et philosophie, éd. Germina, 2011
    • La République de Platon, Fayard, 2012
    • L'aventure de la philosophie française, La fabrique éditions, 22 octobre 2012.